Apelrrin
 
 
INFOLETTRE DE L’APELRRIN – NO 5 – SEMAINE DU 7 SEPTEMBRE 2019
 
Assemblée générale de l’APELRRIN
 
Nous vous attendons en grand nombre à l’assemblée générale de l’APELRRIN :
  • Samedi, le 28 septembre 2019
  • 9h30 à 11h00
  • Le chalet d’accueil du secteur Far Hills, situé au 5966 Chemin du lac La Salle
Saviez-vous que ?
 
Cette année, l’APELRRIN a joint l’organisme Abrinord (Organisme de bassin versant de la rivière du Nord).
 
Abrinord est l’un des 40 organismes de bassins versants officiellement reconnus par le gouvernement du Québec dans la Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et visant à renforcer leur protection. L’organisme est responsable de planifier et de coordonner la gestion intégrée de l’eau dans la zone qui lui est confiée. Assurer une meilleure protection de l’eau constitue l’objectif ultime.
 
Ainsi, Jean-Pierre Bigras, un membre bénévole de notre conseil d’administration, représente l’APELRRIN au sein de l’organisme Abrinord dont la Table de concertation (TC) regroupe divers acteurs du milieu (Rivière du Nord). Ensemble, ces personnes participent à l’élaboration et la mise à jour du plan directeur de l’eau, ils établissent les priorités de la mise en œuvre du plan et ils en assurent les suivis. En parallèle, Abrinord favorise le développement des compétences des acteurs en matière de gestion intégrée de l’eau.
 
Vous souhaitez en apprendre davantage sur cet organisme ? Cliquez ici
 
Qualité de l’eau du lac Raymond
 
Dans cette infolettre, nous offrons une place au myriophylle à épis, une plante aquatique exotique envahissante, laquelle menace plusieurs lacs des Laurendides.
 
 
Une plante aquatique est qualifiée d’exotique lorsqu’elle est présente dans un plan d’eau situé à l’extérieur de son aire de répartition naturelle. Le nouveau milieu colonisé est bien souvent exempt des prédateurs pour cette plante étrangère qui, en combinaison avec d’autres facteurs, peut devenir une féroce compétitrice des plantes indigènes déjà présente dans un lac au point de devenir envahissante.
 
Le myriophylle à épis (myriophyllum spicatum) est une espèce de plante aquatique exotique envahissante eurasienne bien établie au Québec. Sa progression en constante évolution a été signalée dans une quarantaine de lacs situés dans les Laurentides. La bonne nouvelle pour nous tous est que le myriophylle à épi n’a pas réussi jusqu’à présent à s’implanter dans le lac Raymond.
 
Nous devons cependant monter la garde, ouvrir les yeux et adopter les meilleures pratiques afin d’empêcher son arrivée et sa propagation dans notre précieux lac.
 
L’un des atouts dans sa stratégie de propagation de cette plante git dans sa capacité de se reproduire par la fragmentation de sa tige. Ainsi, il suffit qu’un simple morceau de tige se retrouve dans l’eau d’un lac, que ce morceau de tige réussisse à prendre racine et à former un nouveau plant et voilà la colonisation du lac bel et bien lancée. On surnomme aussi le myrophylle à épi de plante zombie car dès que l’on tente de la couper, elle se multiplie.
 
La vigie soutenue et les bonnes pratiques :
  • La première étape constitue le développement de vos connaissances, votre capacité de reconnaître le myrophylle à épis (voir photos ci-dessous, puis parcourir les sites identifiés en guise de référence).
  • La deuxième étape constitue l’observation active des eaux du lac puis le signalement, le cas échéant, de la présence du myriophylle à épi. Pour ce faire, vous n’avez qu’à nous acheminer un message à l’adresse : info@apelrrin.com et nous assurerons la suite. NOTE : arracher ou couper les plantes peut aggraver la situation.
  • La troisième étape porte sur l’adoption systématique de bonnes pratiques comme par exemple, le lavage des embarcations à notre nouvelle station de lavage (située en bordure du stationnement de la plage publique), qui auraient navigué sur d’autres plans d’eau que le lac Raymond avant qu’elles n’y soient mise à l’eau.
  • La quatrième étape repose, entre autres comportements, sur vos talents de communicateur en parlant de cette plante aquatique envahissante, des risques de propagation et des précautions à prendre pour en éviter la propagation.
 
Comment reconnaître le myriophylle à épi ?
 
 
Références utiles – le myriophylle à épi :
 
  • Le Conseil régional sur l’environnement (CRE) des Laurentides produit divers documents dont « Le guide pour ne pas être envahi par le myriophylle à épi »  - Cliquez ici
  • Offensive menée contre le myriophylle à épis au lac d'Argent à Eastman (émission diffusée par Radio Canada) - Cliquez ici
Capsule historique
 
Dans l’infolettre, c’est au tour des différentes auberges et des établissements d’hébergement de Val-Morin de voler la vedette. En voici quelques 8…
 
 
Voici une vue de l’intérieur du Highland Inn
 
 
Tout en haut de cette côte eneigée, le Panorama Inn
 
 
Une vue sur le Val-Morin Lodge
 
 
Le rustique Pinehurst Inn
 
 
Vue sur les jardins et l’hôtel Scroggie
 
 
L’hôtel du Mont Sauvage bien accroché aux flancs de la longue côte du même nom.
 
 
L’hôtel du Cap 1929
 
 
L’auberge Homehurst
 
 
Et enfin, de vaillants tenanciers à l’auberge Alouette, laquelle était située sur la rue Morin.
 
 
 
 
 
 
APELRRIN
5207 5e avenue , Val-Morin
(Québec) J0T 2R0
Téléphone : 514 702-7656
Nous écrire : info@apelrrin.com

Site Web : apelrrin.com
 
 
 
 
Voir la version en ligne